MATSYĀSANA
Matsyasana-The-Fish-Ashram-de-Yoga-Sivananda-Yoga-France
La position du poisson : allongé sur le dos, la poitrine vers le haut

Le nom de cette position, le poisson, vient du fait qu’en adoptant celle-ci dans l’eau, nous pouvons flotter. Sur le plan physique, elle corrige efficacement la tendance à arrondir les épaules. Elle permet aussi de tonifier les nerfs du cou et du dos. Sur le plan mental, par cette position d’ouverture et d’étirement de la poitrine, cette āsana fait des miracles : elle nous aide à ouvrir notre cœur au monde. Après avoir pratiqué matsyāsana, la relaxation est bien plus profonde dans la position de śavāsana.

Objectif : étirer les zones cervicales et thoraciques de la colonne vertébrale.
Prenez des précautions si :

L’extension du cou provoque des malaises ou des étourdissements. Dans ce cas, il est préférable de ne pas faire cette posture – ou de ne la tenir que le temps de quelques respirations.

Étape 1 – La posture de relaxation

Prenez la posture de relaxation sur le dos, et lorsque vous vous sentez prêt, rapprochez les pieds l’un de l’autre. Soulevez le bassin et glissez les paumes de main à plat sur le sol sous les cuisses. Avant de prendre la posture, détendez-vous en śavāsana aussi longtemps que vous en avez besoin.

Étape 2 – La poitrine ouverte et la tête en arrière

Après avoir soulevé le haut du corps, penchez la tête en arrière jusqu’à ce qu’elle repose sur le sol. Tenez cette position pendant 30 secondes. Quand la poitrine est soulevée, poussez les coudes au sol, et tirez la poitrine vers le haut autant que possible. Pour quitter la position du poisson, faites glisser la tête vers l’arrière et abaissez la poitrine. Pour finir, détendez-vous en śavāsana.

Variations du poisson

Seules les personnes suffisamment souples peuvent réaliser ces variations :

•   Genoux pliés – Asseyez-vous en tailleur, saisissez vos orteils. Poussez activement les coudes et les genoux dans le sol et soulevez la poitrine, placez le sommet de la tête sur le sol. Le bassin est surélevé au-dessus des talons.
•   Le poisson en lotus – Cette position est une variation avancée du poisson. Elle est similaire à la variation décrite ci-dessus, à la différence qu’elle commence par le lotus. La position du poisson en lotus ne devrait pas être prise par des débutants, ni même par des élèves plus expérimentés, avant qu’ils ne puissent maintenir confortablement la posture du lotus pendant une longue période de temps.

Lectures complémentaires :

•   La Puissance de la Pensée
•   Le Grand Livre du Yoga
•   Le Yoga, Guide Complet et Progressif