• Permaculture à l'ashram

La permaculture à l’Ashram

Nous contribuons à un futur durable

La permaculture à l'Ashram | Ashram de Yoga Sivananda | Yoga | France

Depuis bientôt trois ans, l’Ashram s’est lancé dans l’aventure de la permaculture. Nous avons dédié toute une zone de l’Ashram pour ce projet. Nous avons tout d’abord élaboré avec un spécialiste un plan de développement de forêt nourricière : cultiver des espèces de fruits, fleurs et légumes, quelque fois peu connus mais adaptés à notre climat et riche en nutriments.

Parallèlement à ce projet, nous avons installé une grande serre dans laquelle nous cultivons des légumes, fruits et plantes aromatiques traditionnels entièrement biologiques. Nous avons mis en place toute une zone de culture maraîchère derrière notre temple. Les légumes bénéficient donc de toutes les bonnes vibrations des mantras et des pujas qui ont lieu chaque jour au temple. Nous cultivons également des fleurs pour les cérémonies du temple. Nous avons installé une mare pour amener de la biodiversité.

Le projet se développe rapidement, pour la joie de tous ceux qui viennent séjourner à l’ashram.

Participer à ce projet

Rejoignez-nous en tant que stagiaires

L’Ashram recherche actuellement un ou plusieurs stagiaires pour participer à ce projet.
Nous recherchons des personnes qui sont idéalement sur un chemin spirituel et souhaite en même temps développer leurs connaissances et compétences en permaculture.
Nous avons sur place une personne dédiée au projet qui formera les stagiaires.
Cela vous intéresse ?

Se former aux techniques de maraîchage sur sol vivant à la ferme de l’ashram de Yoga Sivananda en France

Vous souhaitez devenir maraîcher ou chef de culture dans une ferme conduit en permaculture ? Pourquoi ne pas commencer par vous former à la micro-ferme de l’ashram de Yoga Sivananda en bordure de la forêt domaniale d’Orléans ?

Qui sommes-nous ?

La ferme se développe sous la conduite de Sylvain Besnier depuis 3 ans maintenant. Si en cette 3e année elle ne produit qu’une petite partie des besoins alimentaires de l’ashram, nous aspirons à couvrir davantage de nos besoins dans les années à venir. Notre approche a toujours été la plus naturelle possible. Pas d’intrant chimique, pas d’énergie fossile, une approche sensible pour ne pas dire subtile. Ici, à l’ashram, la question du « prana », l’énergie vitale, est centrale.
Pour soutenir cette démarche, nous travaillons avec un conseiller formé à la ferme du Bec Hellouin.

Les dernières innovations ont porté sur le renforcement de tout ce qui nous permettra d’augmenter durablement la part des services écosystémiques. Ainsi de nouveaux milieux ont été créés récemment : lisière-corridor de biodiversité en bordure de la ferme, bandes fleuries, station de lavage connectée à une petite mare qui devrait attirer une nouvelle faune et flore, autant de nouveaux auxiliaires de culture tout près de planches permanentes et de la serre.

Tout en concentrant davantage l’espace de culture autour de la nouvelle « zone 0 », nous avons dessiné de nouvelles zones à cultiver en repensant l’usage de certains espaces, déplaçant certaines limites, gagnant sur des espaces perdus… densification-concentration. Nous avons même prévu un espace de détente… Création de nouvelles buttes, de couches chaudes cet hiver, importations de matière organique riche en micro-organismes, introduction de nouveau type de fertilisants comme le biochar, itinéraires techniques, passe-pieds dédiés à la fertilité, outillage adapté au maraîchage intensif manuel… notre petite ferme prend le chemin de la résilience… Pour améliorer l’économie circulaire de la ferme, nous recyclons beaucoup de matière en provenance des cuisines et la biomasse produite dans le magnifique parc de l’ashram. Nos composts se sont améliorés et un nouveau bâtiment a été construit pour abriter au sec du compost mûr, du compost tamisé et un hache-paille de la fabriculture qui va nous permettre de réduire finement nos déchets de culture et tous les bois raméaux du parc de l’ashram. Nous avons approfondi de nombreuses facettes du métier de maraîcher, y compris la planification, et nos techniques culturales ont été améliorées pour intensifier notre production sur petite surface.

Nous sommes très sensibles à la beauté des installations et des paysages. Beaucoup reste à faire dans notre petite ferme toujours en mouvement. Ainsi, même si déjà beaucoup d’arbres fruitiers ont été plantés, nous avons entamé une nouvelle réflexion sur la densification de notre jardin forêt. Ainsi notre futur stagiaire trouvera à la fois beaucoup de technicité et des installations de qualité, mais également participera à l’amélioration du design de la ferme et sa montée en puissance de production.

Qui recherchons-nous ?

Femme ou homme, le stagiaire doit intégrer qu’il vient se former dans un site spirituel : un Ashram, un lieu dédié à la pratique des techniques du yoga, de la méditation, de la philosophie, du chant de mantras et du karma yoga (service désintéressé). Il est essentiel pour nous que la personne ait une sensibilité, ou encore mieux un intérêt pour ces pratiques spirituelles. L’Ashram est un espace non-fumeur, sans alcool, drogues ou tout type d’excitant. La nourriture y est strictement végétarienne. Il est important que le stagiaire, s’il habite sur place, ou au moins pendant le temps de sa présence dans l’Ashram, respecte ces règles de vie, et se sente en harmonie avec elles. Dans ce cas, un logement sur place en tente ou camping-car personnel est envisageable.

Le candidat doit être très motivé pour le maraîchage sur sol vivant non mécanisé. Nous sommes intéressés par un candidat disposant déjà de compétences ou d’expérience, mais la motivation et la disponibilité jouera un grand rôle dans la sélection. Il accompagne le chef de culture dans toutes ses missions et se forme à son contact.

Un débouché à l’ashram ?

Le développement de la ferme pourrait créer une opportunité d’embauche.

Les conditions

Le temps de formation est 35 h par semaine. Le candidat s’engage pour une période de 3 mois renouvelable d’un commun accord. Aucune rémunération n’est prévue, il sera nourri et logé si les conditions de vie lui conviennent (à discuter lors de l’entretien avec la responsable de l’ashram). Il peut aussi installer un camping-car sur un des parkings de l’ashram

Date de d’entrée

Possible dès le mois de mai

Comment proposer sa candidature ?

Il convient de nous transmettre une lettre de motivation axée sur votre parcours personnel, sur votre vision du travail de maraîcher, votre inspiration sur votre chemin professionnel. Votre engagement spirituel est un plus. Transmettre à Sylvain Besnier à cette adresse permaculture@sivananda.net. Un premier entretien téléphonique sera organisé si votre candidature retient notre attention, un deuxième avec la responsable de l’ashram.